Connectez-vous S'inscrire
Accueil
Envoyer
Imprimer
Augmenter
Diminuer
Partager

Lc 1 : 57-66.80

24/06/2018 - ( Autres textes : Is 49 : 1-16 | Ps 138 | Ac 13 : 22-26 )


Lc 1 : 57-66.80
Quant à Élisabeth, le temps fut accompli où elle devait enfanter, et elle mit au monde un fils. 58 Ses voisins et ses proches apprirent que le Seigneur avait fait éclater sa miséricorde à son égard, et ils s’en réjouissaient avec elle. Et il advint, le huitième jour, qu’ils vinrent pour circoncire l’enfant. On voulait l’appeler Zacharie, du nom de son père ; mais, prenant la parole, sa mère dit : « Non, il s’appellera Jean. » Et on lui dit : « Il n’y a personne de ta parenté qui porte ce nom ! » Et l’on demandait par signes au père comment il voulait qu’on l’appelât. Celui–ci demanda une tablette et écrivit : « Jean est son nom »; et ils en furent tous étonnés. A l’instant même, sa bouche s’ouvrit et sa langue se délia, et il parlait et bénissait Dieu. La crainte s’empara de tous leurs voisins, et dans la montagne de Judée tout entière on racontait toutes ces choses. Tous ceux qui en entendirent parler les mirent dans leur cœur, en disant : « Que sera donc cet enfant ? » Et, de fait, la main du Seigneur était avec lui.
Et Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit Saint et se mit à prophétiser : « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, de ce qu’il a visité et délivré son peuple, et nous a suscité une puissance de salut dans la maison de David, son serviteur, selon qu’il l’avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, 71 pour nous sauver de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent. Ainsi fait–il miséricorde à nos pères, ainsi se souvient–il de son alliance sainte, du serment qu’il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder que, sans crainte, délivrés de la main de nos ennemis, nous le servions en sainteté et justice devant lui, tout au long de nos jours. Or toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très–Haut ; car tu marcheras devant le Seigneur, pour lui préparer les voies, pour donner à son peuple la connaissance du salut par la rémission de ses péchés ; grâce aux sentiments de miséricorde de notre Dieu, dans lesquels nous a visités l’Astre d’en haut, pour illuminer ceux qui demeurent dans les ténèbres et l’ombre de la mort, afin de guider nos pas dans le chemin de la paix. » Cependant l’enfant grandissait, et son esprit se fortifiait. Et il demeurait dans les déserts jusqu’au jour de sa manifestation à Israël ;
 
Bible de Jérusalèm
Notez
Lu 31 fois

Présentation - Charte - Lettres d'Information | Etudes et Réflexions | Enseignements | Exhortations | WebTv | Au fil de la Parole