Connectez-vous S'inscrire
Accueil
Envoyer
Imprimer
Augmenter
Diminuer
Partager

Lc 9 : 51-62

30/06/2019 - ( Autres textes : 1 R 19 : 16b.19-21) | Ps 15 | Ga 5, 1.13-18)


Lc 9 : 51-62
Lorsqu’approchèrent les jours où il devait être enlevé du monde, il prit la ferme résolution de se rendre à Jérusalem et envoya devant lui des messagers. Ils se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains, afin de faire des préparatifs pour lui.
Mais on ne le reçut pas, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem.
A cette vue, les disciples Jacques et Jean dirent : Seigneur, veux–tu que nous disions au feu de descendre du ciel et de les consumer ?
Il se tourna vers eux et les reprit sévèrement, en disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes (animés).
Car le Fils de l’homme est venu non pour perdre les âmes des hommes mais pour les sauver. Et ils allèrent dans un autre village.
Et tandis qu’ils faisaient route, quelqu’un lui dit en chemin : « Je te suivrai où que tu ailles. »
Jésus lui dit : « Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel ont des nids ; le Fils de l’homme, lui, n’a pas où reposer la tête. »
Il dit à un autre : « Suis–moi. » Celui–ci dit : « Permets–moi de m’en aller d’abord enterrer mon père. » Mais il lui dit : « Laisse les morts enterrer leurs morts ; pour toi, va–t–en annoncer le Royaume de Dieu. »
Un autre encore dit : « Je te suivrai, Seigneur, mais d’abord permets–moi de prendre congé des miens. » Mais Jésus lui dit : « Quiconque a mis la main à la charrue et regarde en arrière est impropre au Royaume de Dieu. »
Notez
Lu 8 fois

Présentation - Charte - Lettres d'Information | Etudes et Réflexions | Enseignements | Exhortations | WebTv | Au fil de la Parole